Une chanson country en provenance d’Allemagne ? Cela peut paraĂźtre inhabituel au premier abord, mais si quelqu’un parvient Ă  nous surprendre, c’est sans doute Olli Dittrich. Avec sa chanson “No No Never”, c’est exactement ce qu’il a rĂ©ussi Ă  faire. La chanson est accrocheuse et tout simplement amusante. On ne peut s’empĂȘcher de taper du pied sur le rythme et de garder la mĂ©lodie dans l’oreille.

Mais le plus drĂŽle, c’est que cette troupe d’idiots est censĂ©e nous reprĂ©senter au Grand Prix d’AthĂšnes ( chanson sur YouTube ). Soit nous, les Allemands, n’avons pas encore trouvĂ© notre sens de l’humour, soit nous faisons preuve d’un humour prononcĂ©, je ne suis pas encore d’accord. Mais une chose est sĂ»re : “No No Never” est un ver d’oreille qui ne disparaĂźt pas de sitĂŽt de la tĂȘte.

C’est peut-ĂȘtre justement cette combinaison d’un genre inattendu et d’Ă©lĂ©ments humoristiques qui rend la chanson si captivante. On se demande ce qui va suivre. Et malgrĂ© cela, ou justement Ă  cause de cela, on se retrouve Ă  chanter Ă  tue-tĂȘte : “No no never, no no never, no no never gonna give you up” !

Peut-ĂȘtre ne devrions-nous pas nous prendre trop au sĂ©rieux et simplement profiter du moment prĂ©sent. C’est peut-ĂȘtre justement ce courage de ne pas ĂȘtre conventionnel qui nous caractĂ©rise, nous les Allemands. Peut-ĂȘtre devrions-nous reconnaĂźtre l’humour dans le fait que nous nous prĂ©sentons justement au Grand Prix avec une chanson de country. Ou peut-ĂȘtre que derriĂšre tout cela se cache tout simplement le plaisir de la musique amusante.

L’essentiel est que cela nous amuse et nous touche d’une maniĂšre ou d’une autre. Dans ce sens, profitons du moment, un clin d’Ɠil aux lĂšvres et la mĂ©lodie de “No No Never” dans les oreilles. Yes, yes ever.

Eh bien, pour finir, la chanson a atteint la 14e place, sur 24.


Addendum : Fun Fact, le nom “Texas Lightning” dĂ©signe en argot amĂ©ricain une fraude Ă  l’assurance par incendie criminel. En allemand, on parle d’une “rĂ©novation Ă  chaud” („Heiß-Sanierung“). Mais le groupe ne le savait pas lorsqu’il s’est donnĂ© ce nom.