Quel dommage ! Ă€ peine avais-je utilisĂ© mon nouveau MacBook Pro pendant quelques semaines que le disque dur a rendu l’âme. En cours d’utilisation, ma nièce Hilke, âgĂ©e de deux ans, a accidentellement donnĂ© un coup assez fort Ă  l’ordinateur. Eh bien, il est rare qu’un disque dur rĂ©siste Ă  cela, que ce soit dans un PC ou dans un Mac.

Pendant la courte pĂ©riode oĂą il fonctionnait encore, j’aurais espĂ©rĂ© que cette machine soit un peu plus rapide. Le système d’exploitation MacOS X sur un processeur Intel CoreDuo de 2,16 GHz avec 2 Go de RAM m’a d’abord paru aussi lent que Windows XP sur un Athlon de 1 GHz avec 500 Mo de RAM. Mais tout comme les tempĂ©ratures ressenties ne correspondent pas toujours aux conditions physiques rĂ©elles, la vitesse ressentie ne correspond pas toujours aux valeurs du benchmark.

Bien sĂ»r, les benchmarks parlent clairement en faveur du Mac. Je me rĂ©jouis dĂ©jĂ , lorsque l’appareil reviendra bientĂ´t de l’atelier, je l’espère, de voir la chaleur considĂ©rable dĂ©gagĂ©e par l’ordinateur portable lorsqu’il joue Ă  Half Life 2.


Annexe 2012-04 : Presque six ans ont passĂ© et j’utilise toujours le mĂŞme Mac. Ma satisfaction a considĂ©rablement augmentĂ© depuis les premiers jours. La frustration initiale Ă©tait plutĂ´t due au disque dur cassĂ©. Jusqu’Ă  aujourd’hui, aucun virus n’a attaquĂ© ce système d’exploitation - les ennuis ainsi Ă©vitĂ©s et le temps de vie gagnĂ© valent Ă  eux seuls de l’or. Les programmes sont plus intuitifs que leurs Ă©quivalents Windows et depuis qu’iOS existe pour les appareils mobiles, c’est deux fois plus amusant.