C'est moi

Quelques mots sur mon parcours

Cologne

NĂ© Ă  Colonia Claudia Ara Agrippinensium, ou ‹ KĹ“lle › comme on dit ici, une ville avec de profondes racines romaines, j’ai passĂ© mes premières annĂ©es de vie lĂ -bas. J’ai apprĂ©ciĂ© le mĂ©lange unique de monuments historiques, comme la cathĂ©drale de Cologne, et de vie urbaine animĂ©e. Cependant, quand j’avais dix ans, ma famille a dĂ©mĂ©nagĂ© dans Arrondissement du Haut-Berg - un environnement plus calme et proche de la nature, oĂą j’ai vĂ©cu jusqu’Ă  mon baccalaurĂ©at.

Aix-la-Chapelle

Avant de dĂ©cider de dĂ©couvrir les secrets de l’univers en Ă©tudiant la physique, j’avais envisagĂ© d’Ă©tudier l’aĂ©ronautique - mais pourquoi a-t-on besoin du ciel quand on peut regarder les Ă©toiles qui sont Ă  des milliards de kilomètres de distance ?

Heidelberg

Et oĂą pourrait-on mieux Ă©tudier les Ă©toiles qu’Ă  Heidelberg ? Mais grâce Ă  un billet de la Deutsche Bahn et Ă  une bourse de la SociĂ©tĂ© Max Planck, j’ai atterri Ă  l’Institut Max Planck pour l’astronomie, oĂą j’ai travaillĂ© sur des projets pour le Very Large Telescope. Comment ça pourrait ne pas ĂŞtre cool ?

Mannheim

Après cinq ans, j’ai cependant troquĂ© mon tĂ©lescope contre un travail de bureau de 9 à 5 et suis devenu ingĂ©nieur logiciel. Cela semble ennuyeux, mais quelqu’un devait bien s’assurer que ces publicitĂ©s en ligne vous trouvent. Et comme si cela ne suffisait pas, j’ai aussi formĂ© des enseignants Ă  transmettre leurs connaissances via webcam. Qui aurait pensĂ© (Ă  l’Ă©poque) que cela fonctionnerait si bien ?

Weinheim

Ă€ la maison, de ce cĂ´tĂ© de la stratosphère, ma vie est un peu moins excitante, mais toujours très Ă©panouissante. Ma femme, Susanne, et moi avons crĂ©Ă© notre propre petit univers. Elle est une femme Ă©nergique du nord de l’Allemagne qui m’Ă©merveille tous les jours. Nous avons fait un charmant voyage Ă  travers diffĂ©rentes villes avant d’atterrir Ă  Weinheim, oĂą nous avons notre propre maison. Et pour rendre les choses encore plus intĂ©ressantes, notre fils, Paul Jannik, est nĂ© le soir de NoĂ«l 2000. Il est notre propre petit ‹ Big Bang ›.

Et comme si tout cela ne suffisait pas, nous prĂ©tendons ĂŞtre des acteurs dans notre temps libre. Non, nous ne faisons pas de théâtre d’improvisation dans notre salon, nous jouons dans de vraies pièces sur de vraies scènes. Et mĂŞme si cela n’a rien Ă  voir avec la physique, c’est quand mĂŞme une aventure palpitante qui nous rapproche.

Darmstadt

Au bout d’un moment, j’ai rĂ©alisĂ© que mes vĂ©ritables passions me manquaient - Ă  savoir, m’assurer que les satellites ne tombent pas du ciel. Alors j’ai atterri Ă  EUMETSAT Ă  Darmstadt, oĂą je pilote des satellites Meteosat pour que vos prĂ©visions mĂ©tĂ©o soient toujours Ă  jour et que les tsunamis dans l’ocĂ©an Indien soient dĂ©tectĂ©s Ă  temps. Ça sonne plutĂ´t hĂ©roĂŻque, non ?

La photographie m’a complètement emportĂ© - et comment ! Regarder Ă  travers le viseur, c’est comme une toute nouvelle dimension. Et maintenant je me suis dit : Pourquoi garder tout ça pour moi ? Alors, voilĂ , voici mon site web. Allez, suivez-moi dans ma petite safari photo.

VoilĂ , c’est moi - un mari aimant, père, scientifique, ingĂ©nieur, acteur occasionnel et photographe amateur, un peu fou, mais assez content de sa vie.

Fraunhofer Institut fĂĽr Lasertechnik
Max-Planck Institut fĂĽr Astronomie
Berufsakademie Mannheim
EUMETSAT